Une histoire…

Depuis 1999, Hélène a tout mis en oeuvre pour perpétuer la tradition familiale. Elle a transmis à Sandrine sa passion de la vigne et du vin.

En 2002, sa fille Sandrine arrive au domaine et voilà que l’appellation Bandol « lui tape à l’oeil ». Un terroir, une histoire de famille, la soif de savoir, de découvrir et de déguster le fruit de la vigne.

En 2007, elle se lance le défi d’obtenir quatre appellations différentes sur seulement six hectares :

Pari réussi chaque année.

Chaque parcelle étant très diversifiée, il était important de différencier les assemblages.

En 2013, Sandrine reprend l’exploitation familiale, 6ème génération de vignerons.

Un terroir…

Les vignes classées AOP Bandol sont plantées sur des restanques argilo-calcaires tel un amphithéâtre naturel face à la mer et au bec de l’aigle.

Les vignes AOP Côtes de Provence et vin de pays sont en plaines et apprécient l’humidité naturelle de l’air marin amenant le côté iodé aux vins.

Elles bénéficient de 3 000heures de soleil par an et de 650mm de pluie en moyenne. Conditions parfaites pour des rouges de garde et des rosés fruités.

Les vendanges sont manuelle et en grappes entières avec tri sur cep. Pour la meilleure conservation des crus, le chai est maintenu à température contrôlée toute l’année.

Le rouge Bandol est élevé en fût de chêne français durant 18mois.

Vinification Bandol Rouge

Pas de pressurage, encuvage de la vendange entière, légèrement foulé avec une pompe à marc, mis dans une cuve béton puis la fermentation doit partir rapidement pendant 15 jours à trois semaines, avec des remontages de jus du bas vers le haut de la cuve afin d’homogénéiser le jus.

Fin de sucre, le vin est soutiré puis le décuvage « à l’ancienne » débute. Aération de la cuve pour évacuer le CO2 afin de rentrer dans la cuve sans danger. J’enfourche dans les seaux les grappes et on fait une chaine humaine jusqu’au pressoir en bois de 1965 de mes grands-parents.

Après analyse, le jus de goutte et le jus de presse seront assemblés puis soutirés dans les tonneaux troncs coniques. La fermentation Malo lactique se fera donc que sur les rouges, un soutirage après fermentation sera effectué puis élevage pendant minimum 18 mois en tonneaux pour les rouges Bandol.

Pendant l’hiver, les rouges ne sont pas collés, filtration à la mise en bouteille.

Vinification Rosé et Blanc

A la sortie du pressoir, le jus est inerté avec du gaz carbonique (co2). Le jus de raisin est pompé dans une cuve inox thermo régulée afin qu’il ne s’oxyde pas et ne parte pas en fermentation pendant 48 heures.

Le froid va permettre la chute de température du jus et tasser les bourbes (premières lies) au fond de la cuve. Deux jours après, le jus clair sera soutiré dans une autre cuve sans les bourbes, afin de partir en fermentation.

Il est important de maitriser les températures lors de la fermentation pour garder tous les arômes du jus.

Tous les jours, prises de températures et courbes de densité sont effectuées afin d’être vigilante sur l’évolution des jus. Fin des sucres donc fin de fermentation alcoolique (sucres deviennent alcool), je soutire le jus du haut de la cuve puis les lies sont mises hors de cave pour la distillerie, le jus est donc vin doit être sulfité pour la conservation.

Pendant l’hiver, les rosés et blancs seront collés puis filtrés à la mise en conditionnement.